T’avances, l’histoire d’un clip

Au moment de trouver une idée de vidéo pour mon titre T’avances, je suis partie pour un roadtrip de plusieurs semaines sur la côte est des Etats Unis. Alors je me suis dit :  pourquoi ne pas filmer ce qui se passe avec mon smartphone et en faire un clip ? Je dois aussi avouer que je n’avais plus de budget pour le faire réaliser par quelqu’un d’autre, donc autant sauter sur l’occasion…

Ce clip n’est pas parfait mais au moins je peux dire que je l’ai fait toute seule. Certains diront qu’il est trop homemade mais j’avoue avoir toujours eu un faible pour les imperfections…

 

Start spreading the news
I am leaving today
I want to be a part of it
New York, New York

These vagabond shoes
They are longing to stray
Right through the very heart of it
New York, New York

I want to wake up in that city
That doesn’t sleep

 – Frank Sinatra –

Le 16 juillet 2018, nous atterrissons à New York. Je n’y étais pas retournée depuis une bonne quinzaine d’années, peu après l’événement tragique du World Trade Center. Alors c’est pleine d’émotion que je découvre les deux bassins situés à l’endroit même des deux tours détruites. Le mouvement d’écoulement de l’eau représenterait la chute des tours jumelles . La mémoire du peuple américain serait représentée par l’eau qui se recycle continuellement : « Le temps passe mais nous n’oublierons jamais ». Nous sommes séparés des chutes d’eau par un parapet sur lequel est gravé les noms de toutes les victimes. Quelques roses blanches sont déposées le jour de leur anniversaire.

Nous parcourons ensuite les différents quartiers de la ville, Chinatown, Little Italy, Greenwitch Village… Mais sur le chemin pour aller au Musée d’Histoire Naturelle (celui où a été filmé le film Une nuit au musée), une pluie battante arrive. Nous finissons trempés devant les dinosaures. Moi qui croyais qu’on souffrirait de la chaleur à New York en été…

Le lendemain, après avoir visité la fameuse Ellis Island et pris en photo la statue de la liberté, j’ai la malchance de me fouler la cheville en sortant de Central Park… A peine au début de nos vacances…Après 24h le pied dans la glace dans notre appartement new-yorkais, je continue clopin-clopant, soutenue par mes amis et munie d’une attelle trouvée dans une pharmacie. C’est douloureux bien sûr mais être à New York et rester sur son canapé américain non merci 😉 Ah les lumières de Time Square ! On en prend plein les yeux ! Ca aurait été dommage de rater ça.  Je m’voyais déjà en haut de l’affiche…

 

In the streets of Philadelphia 

– Bruce Springsteen –

Ensuite, nous récupérons un mini Van et continuons notre périple. Direction Philadelphie, une nouvelle fois sous la pluie battante… Nous croisons la route des Amish et goûtons même leurs excellents cookies.

Après une nuit dans un motel c’est parti pour Washington et la Maison Blanche ! Si nous ne croisons croisé Donald Trump, nous tombons sur une manifestation anti-Trump  par contre ! Ce voyage est rempli de surprises…

En hommage aux anciens combattants, nous mettons nos pieds dans la fontaine du Memorial national de la Seconde Guerre mondiale situé à l’extrémité orientale du bassin du Lincoln Memorial ! Oui je n’invente rien, c’est écrit juste à côte…  Mais je dois avouer que ma cheville douloureuse apprécie bien cette petite pause. En retournant du Lincoln Memorial, une pluie diluvienne commence. Même en Bretagne je ne crois pas avoir rien vu de tel et pourtant je suis originaire de Brest ! Nous nous abritons comme nous pouvons mais au bout d’à peine une heure le soleil revient. Etrange le climat Américain…

Je me sens un peu petite devant Martin Luther King

 

Put your makeup on fix your hair up pretty and
Meet me tonight in Atlantic City

– Bruce Springsteen –

Direction Atlantic City. Ah la plage ! En se reposant sur le sable on peut voir la grande roue et les lumières de la fête foraine juste à côté. La célèbre balade en soirée rappelle réellement Las Vegas. Que de diversité en quelques de jours !

Le lendemain nous profitons de Cape May et apercevons de nombreux pêcheurs avant de partir à la recherche d’un trésor sur la plage aux Diamants. Les diamants sont ici en réalité de petites pièces de Quartz qu’on peut découvrir dans le sable.

Au revoir Atlantic City – Bonjour New Haven !

L’Université de Yale ne peut malheureusement pas être visitée au moment où nous arrivons mais nous pouvons admirer ses bâtiments qui nous font parfois penser à Poudlard où étudie Harry Potter.

Nous rentrons au motel, je remets ma cheville dans la glace (heureusement aux Etats Unis il y a toujours un distributeur de glace… ) et le lendemain nous repartons avec notre Van pour Boston.

Il parait que toucher le pied doré de la statue de John Harvard porte chance !

Alors bien sûr après Yale nous ne pouvons pas éviter Harvard ! Cette fois-ci, nous avons la chance de faire une visite guidée avec un étudiant de première année. Il nous permet d’en apprendre un peu plus sur la vie d’un étudiant à Harvard. Dire que Barack Obama, Mark Zuckerberg ou encore Natalie Portman sont passés par là ! 

« Oh lordhelp me for I am wholly innocent of such wickedness. »

Le lendemain, la ville que je rêvais tant de voir ! Salem !!! De véritables écoles de sorcières y résident. Il ne manque plus que les soeurs Halliwell ! Mais au-delà du folklore, l’histoire de cette ville est tragique. Durant l’hiver 1691/1692, quelques jeunes filles commencent à avoir un comportement étrange. Elles accusent certaines personnes de Salem d’être responsable et de les avoir envoûtées. Dix-neuf victimes seront condamnées à mort pour sorcellerie.

Un Memorial existe maintenant à l’endroit où le procès des sorcières et sorciers a eu lieu. Si on y baisse les yeux on peut voir écrit sur les dalles de pierre les protestations des victimes, extraites des archives judiciaires :

“For my life now lies in your hands”

“On my dying day, I am no witch”

“God knows I am innocent”

“Oh Lord help me”

“I am wholly innocent of such wickedness”

“If I would confess i should save my life”

“I do plead not guilty”

Alors que nous nous arrêtons sur la route pour nous rafraîchir dans l’eau, un panneau pas très rassurant nous apprend que les requins sont dans le coin… Finalement nous aurons juste croisé des otaries mais il paraît qu’elles ne sont pas inoffensives non plus…

Une bonne nuit et (un peu de glace pour ma cheville) est nécessaire après tant d’émotion.

Le dernier jour, je me crois de retour chez moi. Le port de Newport et la balade de Cliff Walk ont un faux air de Bretagne je trouve…

Avant de rejoindre l’aéroport, on a soudain l’impression de se retrouver dans l’univers de Tim Burton. Un américain sur la route porte un squelette de mariée derrière lui sur sa moto. Jusqu’au dernier moment les Etats Unis continuent de nous surprendre.

Allez, il est temps de repartir et de regarder les quelques souvenirs que mon smartphone a prises. Je découvre quelques images inattendues. Et si je les conservais pour la fin de mon clip avec bien sûr l’autorisation de l’intéressée ?  Mais je n’ai toujours pas compris l’histoire de la gomme sur le téléphone…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *