Un Stradivarius dans le métro

Joshua Bell dans le métro

Il y a quelques années, alors que je marchais tout en regardant un musicien jouer sur la place de Saint Michel à Paris, une marche s’est retrouvée sur ma route… Résultat : une cheville foulée (oui c’était bien la même que dans mon clip T’avances) et quinze jours de béquilles…

Pourquoi je vous dis ça ? Eh bien tout simplement parce que cette semaine j’ai décidé de vous raconter une histoire.

Un violoniste dans le métro

Un matin de janvier 2007, un musicien commence à jouer du violon dans le hall d’une station de métro de Washington. A cette heure de pointe, des centaines de personnes passent par cette station.

Au bout de trois minutes, un homme ralentit pendant quelques secondes, tourne la tête vers le violoniste avant de repartir sur le chemin du travail. Une minute plus tard, une femme donne au musicien son premier pourboire et continue sa route. Au bout de quelques minutes, un autre homme s’appuie contre un mur pour l’écouter mais pressé par le temps regarde sa montre et repart.Evan, un petit garçon de trois ans, est intrigué. Il veut s’arrêter pour écouter la musique mais sa mère bien trop pressée par le temps le tire par la main. Evan lui obéit et la suit, la tête tournée pour observer le violoniste tout en s’éloignant. Tous les parents agissent de même avec leurs enfants.

Au final, le violoniste aura passé 45 minutes à interpréter Chaconne de Johann Sebastian Bach, Ave Maria de Schubert,  Estrellita de Manuel Ponce, une pièce de Jules Massenet… Au total, il aura gagné 32 dollars. Sur les 1087 personnes qui sont passées, sept se sont arrêtées et sont restées écouter le violoniste. John Picarello, amateur de musique classique, est resté neuf minutes. Environ vingt personnes lui ont donné de l’argent,tout en continuant à suivre leur chemin. Quand il a fini de jouer, personne n’a applaudi ni même fait attention à lui.

Joshua Bell, un des meilleurs violonistes du monde

Ce musicien est Joshua Bell, l’un des meilleurs violonistes du monde accompagné d’un Stradivarius construit en 1713, un violon d’une valeur de 3,5 millions de dollars ! Une seule femme l’a reconnu à la toute fin de sa prestation. Deux jours auparavant, Joshua Bell jouait sur la scène de l’opéra de Boston. Les places coûtaient 100 dollars en moyenne.

Cet événement incognito dans le métro a en réalité été organisé par le Washington Post dans le cadre d’une expérience sociale sur la perception, le goût et les priorités des personnes. 

« Personne ne le savait, plusieurs mois après l’événement, mais le violoniste se tenant contre un mur extérieur situé à l’extérieur du métro, dans une galerie couverte au sommet des escalators, était l’un des meilleurs musiciens classiques du monde. dans le monde entier, jouant la musique la plus élégante jamais écrite sur l’un des violons les plus précieux jamais créés. « 

Gene Weingarten, journaliste au Washington Post

Alors sommes-nous réellement incapables de reconnaître le talent dans un contexte inattendu ? Les enfants semblent plus enclins à le faire. Pourquoi n’arrivons-nous plus à nous émerveiller de l’imprévu en devenant adulte ? Est-ce la vie, la routine, la technologie ou encore les informations en continu qui nous apprennent à suivre le troupeau et à ne plus être capable de juger par nous-même ?

Les musiciens talentueux peuvent être partout, pas uniquement en tête des ventes de Itunes ou en playlist de Spotify. Restons curieux, ouverts à la beauté de ce qui nous entoure, que ce soit la musique ou même un coucher de soleil. Et arrêtons-nous pour apprécier le moment, personnellement ça m’aurait évité une cheville foulée 😉

 

Sources

Washington post

Washington Post 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *