Redemption song

redemption song - Bob Marley

La chanson Redemption song de la légende du reggae Bob Marley est un intemporel. C’est également le dernier morceau qu’il ait enregistré avant sa mort. Revenons sur l’histoire de ce titre qui a fêté cette année son 40e anniversaire.

La dernière chanson de Bob Marley

Redemption Song est la dernière chanson du tout dernier album de Bob Marley and The Wailers, Uprising sorti en 1980. Le 11 mai 1981, Bob disparaissait à 36 ans des complications d’un cancer seulement 11 mois après la sortie de son dernier album. Savait-il que ce serait son dernier enregistrement studio ? En tout cas, Redemption song s’éloigne des rythmes reggae pour laisser Bob seul avec sa guitare acoustique. Ce titre se rapproche ainsi des folk song à la Bob Dylan.

Pourtant, les premiers enregistrements de Redemption Song étaient accompagnés des Wailers. Bob a enregistré au moins 15 versions avec son fidèle groupe en 1980. C’est en réalité son producteur Chris Blackwell qui lui a suggéré d’essayer une version acoustique solo.

Au moment d’écrire le titre, Bob Marley se savait malade et souffrait terriblement. À l’été 1977, il avait reçu un diagnostic de mélanome malin sous un ongle et avait décidé de ne pas se faire amputer l’orteil, comme l’avaient suggéré les médecins. Bob a alors continué à faire des tournées, à écrire et à enregistrer, mais il apparaissait de plus en plus malade et décharné.

À peine deux jours après s’être effondré en faisant du jogging, le chanteur livre son tout dernier concert à Pittsburgh le 23 septembre 1980. Il y interprète une version bouleversante de Redemption song.

Les 40 ans de Redemption song

À l’occasion des 40 ans de la chanson, un clip du titre est sorti sur la chaîne officielle YouTube Bob Marley le 6 février 2020, à l’occasion de ce qui aurait été le 75e anniversaire du chanteur de reggae.

“Cette vidéo a été créée par les artistes français Octave Marsal & Theo De Gueltzl. L’animation à couper le souffle de Marsal & De Gueltzl, qui comprend 2747 dessins originaux, utilise des symboles puissants pour amplifier l’ampleur des paroles intemporelles de la chanson et son importance dans le monde d’aujourd’hui. La vidéo met en lumière la contribution de Bob à l’émancipation de la civilisation noire, ainsi que sa manifestation d’espoir et de rétablissement pour toute l’humanité. Inspiré par la patrie de Bob, la Jamaïque, ainsi que par les idées reçues de sa famille, la démarche artistique consistait à illustrer le monde imaginaire de Bob Marley d’une manière qui stimule fortement la réflexion sur soi.”

Les paroles de Redemption song

Redemption Song commence par raconter la façon dont le narrateur a été persécuté pendant des années. Le narrateur surmonte tout cela grâce à l’aide céleste et aux “redemption songs”. Descendant d’esclaves, Bob Marley était un chanteur très spirituel qui a donné de l’espoir aux opprimés de sa Jamaïque natale, et dont le message s’est répandu aux États-Unis et dans le monde entier lorsqu’il est devenu une star.

Au deuxième couplet, Bob Marley donne quelques conseils aux auditeurs de la chanson.

L’hymne de Bob cite Marcus Garvey, en particulier les mots «Émancipez-vous de l’esclavage mental… personne d’autre que nous ne pouvons libérer nos esprits», qui sont tirés d’un discours de 1937 prononcé par le nationaliste noir et philosophe et activiste panafricain, né en Jamaïque.

Nous allons nous émanciper de l’esclavage mental parce que si d’autres peuvent libérer le corps, personne d’autre que nous ne peut libérer l’esprit. Le mental est votre seul dirigeant, souverain. L’homme qui n’est pas capable de développer et d’utiliser son esprit est forcément l’esclave de l’autre homme qui utilise son esprit …

Marcus Garvey à l’église orthodoxe africaine de St. Phillip à Sydney, en Nouvelle-Écosse, en octobre 1937

Cette ballade ne parle pas seulement de la liberté physique, mais plutôt d’une liberté mentale. Les paroles de la chanson font référence à la nécessité de s’émanciper d’une condition inacceptable d’esclavage mental. Elle nous rappelle que nous sommes les seuls à pouvoir nous en libérer.

Son message est passé. Dans le monde entier, ce titre est encore aujourd’hui un hymne d’émancipation.

Bono, le chanteur de U2 a été particulièrement inspiré par ce message.

J’ai porté la chanson de la rédemption de Bob Marley à chaque réunion que j’ai eue avec un politicien, un Premier ministre ou un président. C’était pour moi un énoncé prophétique ou comme Bob dirait “la petite hache qui pourrait abattre le grand arbre.” La chanson m’a rappelé que la liberté a toujours un coût, mais pour ceux qui se prépareraient à la payer, peut-être que “l’émancipation de l’esclavage mental” serait notre récompense.

BONO U2

La cover de Johnny Cash et Joe Strummer

Si vous ne connaissez pas leur reprise, je vous laisse écouter Redemption song par Johnny Cash et Joe Strummer (The Clash). Ce duo est extrait de la compilation Unearthed parue en 2003.

Stevie Wonder, Madonna, Alicia Keys ou encore Rihanna se sont également livrés à l’exercice de reprendre Redemption song. Bob Geldof et Steven Van Zandt se sont associés pour une version passionnée au spectacle d’Amnesty International Conspiracy of Hope à New York en 1986. Jackson Browne a quant à lui choisi de la jouer au concert du Rock And Roll Hall of Fame à Cleveland en 1995.

Notre reprise de Bob Marley

Il y a quelque temps, nous nous sommes posés sur le canapé de Flew pour reprendre en duo la chanson de Bob Marley accompagnés d’une guitare acoustique.

Sources

Behind the song

Meaning of the lyrics

Behind Bob Marley’s Timeless Anthem

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *