Scarborough Fair

scarborough fair

Si le duo folk des années 60 Simon and Garfunkel a rendu célèbre la chanson Scarborough fair, en réalité c’est une chanson folklorique anglaise qui remonte à l’époque médiévale. Revenons sur son histoire.

Les paroles de Scarborough Fair

Scarborough Fair est une chanson folklorique anglaise sur une foire qui a eu lieu dans la ville de Scarborough dans le Yorkshire à l’époque médiévale. Comme toute foire, elle a attiré des commerçants, des artistes et des vendeurs de nourriture, ainsi que d’autres cintres. La foire a culminé à la fin du 14e siècle mais a continué à fonctionner jusqu’à la fin des années 1700. Maintenant, plusieurs foires sont organisées en souvenir de l’original.

Dans les paroles de Scarborough Fair, un jeune homme demande à l’auditeur d’être son messager auprès de son ancienne amoureuse et de lui demander de réaliser des tâches impossibles. Il ajoute que si elle peut les accomplir, il la reprendra. En réponse, la jeune femme exige que l’homme réalise lui aussi au préalable une série de tâches impossibles : elle accomplira ses tâches lorsqu’il accomplira les siennes.

Il est possible que cet air soit dérivé d’une chanson écossaise appelée The Elfin Knight, dans laquelle un elfe kidnappe une femme et lui dit que, à moins qu’elle ne puisse faire ces choses impossibles, il la gardera comme son amoureuse.

De nombreuses versions des paroles de Scarborough Fair (en dehors de la version Simon et Garfunkel) existent. Dans l’une des versions, le jeune homme demande à son amant de coudre une chemise sans couture en batiste (cambric en anglais), ce qui n’est tout simplement pas faisable car la batiste était un tissu léger utilisé pour la fabrication de dentelle et de couture. On peut également retrouver la recherche d’un puits sec pour laver la chemise dans les paroles. Les tâches de la dame pour son amant consistent à trouver un acre de terre entre le sable et la mer, à y planter du poivre après avoir labouré avec une corne de bélier, à fabriquer une faucille en cuir avec des plumes de paon, etc.

Scarborough Fair – Simon and garfunkel

Paul Simon a appris la chanson en 1965 alors qu’il rendait visite au chanteur folk britannique Martin Carthy à Londres. Art Garfunkel a adapté l’arrangement  d’après la version du chanteur britannique, intégrant des éléments d’une autre chanson que Simon avait écrite appelée Canticle. Cette dernière était déjà adaptée d’une autre chanson de Simon, The Side of a Hill. Le duo a ajouté des paroles antiguerre qui reflétaient cette époque de la guerre du Vietnam. La chanson présente sur la bande originale du film Le Lauréat (1967) avec Dustin Hoffman est devenue un énorme succès pour le duo après la sortie de l’album de la bande originale en janvier 1968. La bande originale comprenait également leurs grands succès Mrs. Robinson et The sound of silence. Étant donné que Simon & Garfunkel n’ont accordé aucun crédit à Carthy sur leur enregistrement pour l’arrangement d’une chanson folklorique traditionnelle, Carthy a accusé Simon d’avoir volé son travail. Plusieurs années plus tard, Simon a réglé le problème avec Carthy, et en 2000, ils ont joué ensemble à Londres.

Les théories sur ParsleySage, Rosemary and Thyme

Un certain nombre de théories entourent les paroles des chansons, en particulier les épices de cuisine : persil, sauge, romarin et thym.

  • Certains experts pensent que la chanson est conçue comme une énigme pour l’amoureuse du compositeur.
  • Le jeune homme est en fait mort car les quatre herbes de persil, de sauge, de romarin et de thym étaient autrefois associées à la mort.
  • Les quatre herbes sont en fait des ingrédients pour une potion d’amour utilisée par les sorcières à l’époque médiévale.

À l’époque, le persil était un symbole du mal et de la sorcellerie. C’est pourquoi d’autres associations ont également été faites avec l’enfer. On pense que la sauge apporte les bénédictions d’une longue vie et d’une possible immortalité. Elle pourrait également conjurer les effets du mauvais œil. Le romarin est un grand élément d’amour et de relations. C’est l’ingrédient principal des potions d’amour. Le thym, la dernière herbe est censée vous mettre en contact avec des créatures et des apparitions fantastiques. Solide porteur de chance et dégageant de bonnes ondes, il aiderait également à rechercher le véritable amour.

Les covers de Scarborough Fair

La chanson a été reprise de nombreuses fois, y compris par des interprètes français.

Sarah Brightman

Sarah Brightman l’a reprise dans l’album La Luna (2000).

Laurent Voulzy

Laurent Voulzy l’a interprétée lors du concert dans l’église de St Eustache (2012).

Nolwenn Leroy

Vous pouvez retrouver cette version sur la réédition de l’album Bretonne (2011). J’en profite pour vous proposer de lire mon article sur les chanteuses bretonnes.

Style Rammstein

Cette version très originale est arrangée par Bill Bailey.

Ma cover à la guitalele avec la traduction

Et enfin voici ma version à la guitalele. J’ai ajouté la traduction de Scarborough Fair sur la vidéo.

Become a Patron!

Sources

galaxymusicnotes

liveabout

4 commentaires

  1. Bonjour,
    Il y a aussi une superbe version de Scarborough Fair par le chanteur du groupe de métal Saxon. Monsieur Biff Byford, j’adore jouer ce morceau accompagné de ma guitare.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.