Running up that hill

Grâce à son utilisation dans Stranger Things, Running up that hill de Kate Bush a été redécouverte par des millions de personnes. Revenons sur l’histoire de cette chanson de 1985 à aujourd’hui.

Hounds of love

Kate Bush a écrit et produit cette chanson pour ouvrir son troisième album, Hounds of Love sorti en 1985. EMI voulait qu’elle sorte Cloudbusting comme premier single de l’album, mais la chanteuse les a persuadés de sortir Running Up That Hill en premier, car elle a estimé que c’était une meilleure représentation de Hounds of Love.

Il s’agit d’un album concept qui se présente en deux parties. La face 1 (side one) s’intitule Hounds of Love et est composée de cinq chansons liées par le thème de l’amour dont quatre sont sorties en single (Running up That Hill (A Deal With God)Cloudbusting, Hounds of Love et The Big Sky).

La face 2, plus éclectique, est composée de sept chansons conçues pour fonctionner comme un seul morceau de musique. Cette suite conceptuelle appelée The Ninth Wave (qu’on peut traduire par La Neuvième Vague), évoque une personne qui dérive seule dans la mer en pleine nuit.

Son prédécesseur, The Dreaming, ne s’était pas trop bien vendu. Mais le premier single de ce nouvel album a décollé et redémarré la carrière de Bush. Hounds Of Love, a remporté des critiques élogieuses et un succès public. La chanson n’a fait que gagner en popularité au fil des ans.

Pour Running Up That Hill, Kate a joué l’échantillonneur/synthétiseur Fairlight CMI et Del Palmer (son petit ami à l’époque) de la basse. Kate et Del ont échantillonné et façonné les sons sur le Fairlight. Del a également programmé la boîte à rythmes LinnDrum pour le motif de batterie. Les musiciens additionnels sont Alan Murphy à la guitare, Stuart Elliot à la batterie et le frère de Kate, Paddy, à la balalaïka, un instrument à cordes russe.

Running up that hill (a deal with God)

Dans une interview de 1992 avec Richard Skinner de BBC Radio 1, Bush a expliqué de quoi parlaient les paroles. « J’essayais de dire qu’un homme et une femme ne peuvent pas se comprendre entre eux, justement parce que nous sommes des hommes et des femmes. Si l’on pouvait changer de place un moment, nous aurions sûrement de sacrées surprises (rires). Et je pense que cela aboutirait à une meilleure compréhension. Et, vraiment, la seule solution à laquelle je peux penser serait… Je pense un contrat avec le Diable. Et je me suis dit : « Non, tiens, pourquoi pas avec Dieu ! » »

Sur l’album, la chanson s’appelle Running Up That Hill (A Deal With God). En réalité, elle s’appelait à l’origine A Deal With God. Mais, les représentants de son label l’ont persuadée de la renommer Running Up That Hill parce qu’ils ne pensaient pas que les stations de radio de pays religieux (Italie, Irlande…) passeraient une chanson avec « Dieu » dans le titre. Bush a pensé que c’était ridicule, mais a tout de même accepté le changement, car après avoir passé deux ans à faire l’album, elle ne voulait pas que sa chanson soit blacklistée à cause du titre.

« … alors nous l’avons changé en Running Up That Hill. Mais c’est toujours quelque chose que j’ai regretté d’avoir fait, je dois dire. Et normalement, je regrette toujours tous les compromis que je fais. »

Une nouvelle version avec de nouvelles voix, Running Up That Hill (A Deal With God) 2012 remix, est sortie le 12 août 2012. Le titre est joué la première fois pendant la cérémonie de clôture des Jeux olympiques d’été de Londres. 

Clip vidéo

Le clip de Running Up That Hill (A Deal With God) est sorti en 1985 et mis en ligne sur la chaîne YouTube de Kate Bush en janvier 2011. Réalisée par David Garfath, la vidéo est une performance dansée entre Kate Bush et le danseur Michael Hervieu, chorégraphiée par Diane Gray, son professeur de danse depuis 1983. Tous deux portent des hakamas gris, un vêtement traditionnel japonais.

La chorégraphie du clip comporte le geste répété d’armer un arc. Cette idée est reprise dans la pochette de la chanson qui montre Kate avec un arc et une flèche. La danse est entrecoupée avec des séquences surréalistes où les deux danseurs sont noyés dans une foule anonyme portant des masques à leur effigie. À la fin, on les voit être séparés et éloignés par ce flot de personnages.

Au lieu de diffuser le clip vidéo, MTV a décidé d’utiliser des images de la performance de Bush dans un programme télévisé de la BBC, l’émission Wogan. Selon le frère de la chanteuse, Paddy Bush, « MTV n’était pas particulièrement intéressée par la diffusion de vidéos qui ne comportaient pas de mouvements de lèvres synchronisés. Ils aimaient l’idée que les gens chantent des chansons. » La chaîne a tout de même fini par diffuser le clip officiel. Ce clip a d’ailleurs été nommé en 1986 aux MTV Video Music Awards dans la catégorie meilleure vidéo féminine.

Succès inattendu avec Stranger things

Initialement sorti il y a 37 ans, le single Running Up That Hill de Kate Bush a fait un retour extraordinaire ces derniers jours, en tête des palmarès Spotify et iTunes, en remportant l’approbation d’une nouvelle génération. La chanson est devenue le premier titre de la chanteuse à atteindre le top 10 du hit-parade américain, le Billboard Hot 100, contre le 30e rang à sa sortie. La chanson bat des records dans le monde entier et a récemment atteint la première place au Royaume-Uni, ce qu’elle n’avait pas réussi à faire en 1985. Tout cela grâce à sa présence à dans la saison quatre de la série Netfix Stranger Things, plus particulièrement dans une séquence où Max, jouée par Sadie Sink, s’enfuit du Mind Lair de Vecna.

Winona Ryder, l’une des stars de la série, est une grande fan de Kate Bush. Elle a encouragé les producteurs à utiliser sa musique. Elle portait d’ailleurs souvent ses t-shirts Kate Bush sur le plateau pour y faire allusion.

La superviseure musicale de Stranger Things, Nora Felder, a expliqué à Variety comment les paroles de la chanson s’intègrent parfaitement dans le scénario impliquant Max Mayfield : « Les paroles de Kate Bush peuvent signifier des choses très différentes pour différentes personnes. Face à l’isolement douloureux de Max et à son aliénation des autres, un » accord avec Dieu « pourrait refléter de manière déchirante sa croyance implicite selon laquelle seul un miracle de compréhension improbable et une démonstration de soutien pourraient l’aider à gravir les collines de la vie devant elle. »

Il s’avère que Kate Bush est fan de Stranger Things, elle leur a donc accordé la permission d’utiliser ce titre.

2022, l’année des records pour Kate Bush

En 2022, ce titre a battu le record de la plus longue période séparant la sortie d’une chanson et son arrivée en tête du classement des singles. Elle a détrôné le tube Last Chrismas de Wham! qui est arrivé en tête des classements 36 ans après sa sortie.  

La chanteuse britannique de 63 ans a aussi remporté le record de l’artiste féminine la plus âgée à prendre la tête des charts britanniques. 

Autres chansons dans la saison 4 de Stranger Things

La même saison de Stranger Things dépoussière et apporte un nouvel engouement à Pass the Dutchie du groupe de reggae anglo-jamaïcain Musical Youth, You Spin Me ‘Round (Like a Record) du groupe new wave Dead or Alive, Psycho Killer de Talking Heads et I Was A Teenage Werewolf de The Cramps.

Métallica a également bénéficié d’un regain de popularité grâce à la une scèneoù Eddie Munson (joué par Joseph Quinn) joue à la guitare le morceau Master of Puppets.

Running up that hill reprise

Running up that Hill a été repris à de nombreuses reprises par Placebo, Meg Myers, Within Temptation ou encore Will Young.

Je me suis moi aussi prêtée à l’exercice, voici le résultat. Vous retrouverez dans ma vidéo quelques images prises au Stranger Things Store de Paris.

Si vous voulez également jouer ce titre au ukulélé, je vous invite à télécharger le PDF de la tablature sur mon site Patreon. Plus d’infos ici.

Become a Patron!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.